Catégories

- Podcast (7 articles)
- Biographie (4 articles)
- Divers (47 articles)
- Films sur la danse (5 articles)
- Forme (5 articles)
- Jeux - Concours (16 articles)
- Lecture (4 articles)
- Lieux (5 articles)
- Rencontres (31 articles)
- Sorties (11 articles)
- Spectacles de danse (44 articles)


Bannière UFUD 2


Spectacle : La voie de l'écuyer fait danser les chevaux

Entrée de l'Académie du spectacle équestre à Versailles - © Catherine Jaleran

J'ai assisté ce week-end à une représentation d'une très grande beauté : « La voie de l'écuyer ». Ce spectacle présenté par l'Académie du spectacle équestre de Versailles met en scène des chevaux et leurs écuyers dans un ballet poétique majestueux.

L'Académie du spectacle équestre de Versailles créée en 2003 par Bartabas est un centre de formation pour les écuyers qui peuvent parallèlement faire parler leur sensibilité en participant aux créations écrites par le célèbre directeur artistique. C'est une compagnie-école au sein de laquelle la discipline équestre est considérée "comme un art et non comme un sport".

La voie de l'Ecuyer est un savoureux mélange d'escrime, de danse, de chant et de Kyudo (tir à l'arc japonais). Celui-ci se déroule dans le Manège de la Grande Ecurie du Château de Versailles qui est le lieu dans lequel ont évolués les écuyers et leurs montures pendant 1 h 20 sous mes yeux émerveillés par tant de grâce et de précisions dans les mouvements.

Ce spectacle est chorégraphié comme un ballet classique dont les différents tableaux alternent entre pas de deux et travail de groupe. Ceux-ci sont tous différents et ne donnent pas loisir à s'ennuyer. A chaque entrée des chevaux, une nouvelle surprise s'annonce ! Je ne vous en dis pas plus pour ne pas gâcher votre plaisir...

A souligner également le travail de dressage qui est d'une très grande qualité pour arriver ainsi à faire danser (véritablement) et évoluer les chevaux avec aisance et naturel. Il y a notamment un tableau incroyable où cinq chevaux évoluent seuls sur la piste. Un régal pour les yeux !

Et le final écrit par la chorégraphe Carolyn Carlson où se mêlent la force et la délicatesse est magnifique.

Après le spectacle, vous pourrez visiter la Grande Ecurie qui vous permettra de voir de plus près tous les chevaux. Vous assisterez également au travail de soin des écuyers.

Je vous recommande de venir voir ce spectacle en famille. Vos enfants et vous-mêmes, en repartirez avec des étoiles plein les yeux !

Quelques informations importantes : le manège n'est pas chauffé, donc pensez à bien vous couvrir. Egalement, le spectacle est recommandé aux enfants à partir de 5 ans; ceci afin que les chevaux ne soient pas déconcentrés par des petits bouts quelque peu remuants...

Pour en savoir plus : Académie du spectacle équestre

A vos plumes !

Avez-vous déjà assisté à ce spectacle ? Qu'en avez-vous pensé ?



Spectacle de danse Paris

Article de Catherine Jaleran publié le 15/10/2012

Manège de la Grande écurie du château de Versailles - © Catherine Jaleran   Manège du château de Versailles - Miroirs - © Catherine Jaleran   Entrée de l'Académie du spectacle équestre à Versailles - © Catherine Jaleran

Vous recherchez un professeur de danse pour une animation privée ou professionnelle : soirée d'entreprise, anniversaire, EVJF, fête associative... Intervention en tout milieu : scolaire, hospitalier...

Contactez l'équipe d'Unefeteundevis.com !

D'autres articles à découvrir :

Bharati, quand l'Inde m'est contée
L'Inde à Paris avec Bollywood Express !
Lieu d'être, un spectacle profondément humain
Danse participative : Made in Paris... Joanne Leighton
Festival de danse contemporaine Faits d'Hiver
Pourquoi faut-il aller voir Depwofondis de Max Diakok ?

2 commentaires


MelleBonPlan le 15/10/2012

Ah j'y étais aussi ce week-end, c'est dommage, ça aurait été l'occasion de se rencontrer :)
En tout cas, j'ai comme toi passé un très bon moment.


Catherine de DanseraParis.fr le 15/10/2012

@MelleBonPlan : Ce sera pour une prochaine fois ;-)


Laissez un commentaire

2012 - 2019 © DanseraParis.fr - Tous droits réservés.