Catégories

- Podcast (7 articles)
- Biographie (4 articles)
- Divers (45 articles)
- Films sur la danse (5 articles)
- Forme (5 articles)
- Jeux - Concours (16 articles)
- Lecture (4 articles)
- Lieux (5 articles)
- Rencontres (31 articles)
- Sorties (11 articles)
- Spectacles de danse (44 articles)


Bannière UFUD 2


Oumou Kairy - Ma liberté de danser

Oumou Kairy

Oumou Kairy est une jeune femme de son temps. Dynamique, volontaire, généreuse elle mène de front deux carrières professionnelles  : celle de danseuse-chorégraphe et d'experte-comptable. La danse est sa source d'épanouissement dont elle se sert pour  s'exprimer, échanger et transmettre à ses élèves et au public la passion pour son métier. Rencontre entre Paris et Rouen.

 

Bonjour Oumou, quel a été votre parcours artistique ?

J'ai commencé la danse à l'âge de 11 ans. Je faisais de la danse classique et du jazz environ une à deux fois par semaine.

A 20 ans, je me suis également inscrite à des cours réguliers de hip hop au sein de structures locales à Rouen et je pratiquais également lors de stages sur Paris.

Au bout de 9 mois, j'ai intégré une compagnie qui s'appelait Metis'sage, ce qui m'a permis de participer à des concours de danse,  des scènes régionales et nationales. A partir de ce moment-là, le rythme de travail s'est intensifié car je prenais des cours tous les jours. A 22 ans, j'ai créé ma première compagnie de danse hip hop.

En 2013, j'ai pris une année sabbatique pour réfléchir à ma carrière, continuer de me former en danse en participant à des stages et voyager. Je n'ai pas arrêté pour autant d'enseigner.

 

En plus de votre métier de danseuse, vous êtes également professeur de danse et chorégraphe.

Oui, j'enseigne depuis 2007. Mon premier poste a été celui de professeur de hip hop dans une association de quartier qui s'appelait Jeunes et Solidaires. J'y donnais deux heures de cours par semaine. J'intervenais également à la Maison de l'Enfance de Petit-Quevilly pendant les vacances scolaires. Et pour me former à l'enseignement, je participais à des stages de danse en France et à l'étranger.

Parallèlement à la danse je poursuivais mes études en comptabilité :  j'ai obtenu mon diplôme d'expertise comptable et décroché un emploi.  Je jonglais donc entre deux emplois du temps : celui d'auditrice et celui de professeur de danse. Dans le même temps, mes heures de cours sont passées de 2 heures par semaine à 10 heures par semaine.

Depuis 2009, j'enseigne le hip hop et le Ragga-Dancehall dans l'association Douceur Urbaine dont l'objectif est de promouvoir les arts urbains. Au sein de l'association, nous avons créé une compagnie semi-professionnelle,  dont je suis l'une des chorégraphes, ce qui nous permet de participer à des manifestations culturelles ou des concours de danse.

Je fais aussi partie de la compagnie Ice Creamz, une compagnie semi-professionnelle spécialisée en hip hop LA. Nous avons déjà participé à des évènements d'envergure comme "La danse fait son show" en février 2014 avec les danseurs de Danse avec les stars. J'ai également participé avec la compagnie Douceur Urbaine au Just Dancehall en mars 2014 à Bercy où nous sommes arrivés dans les 10 premiers.

Et pour finir, je suis également professeur de Ragga-Dancehall à l'Ecole Germain.

 

Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontées dans le métier de danseur ?

Le plus difficile dans le métier de danseur est le travail de préparation physique car il faut s'entraîner tous les jours pour être en forme. Ensuite, je dirai le regard des autres et le jugement lors de manifestations. Il y a aussi la jalousie très présente dans le milieu du hip hop.

 

"Je suis devenue danseuse professionnelle non pas pour gagner de l'argent, mais pour avoir la reconnaissance de mon travail"

 

Comment continuez-vous à vous former ?

Je continue à me former de différentes manières. D'abord, je m'entraîne tous les matins dans les locaux de l'association dans laquelle je travaille. Je participe aussi régulièrement à des stages avec des professeurs et danseurs professionnels. Egalement, je viens à Paris environ 1 à 2 fois par mois pour prendre des cours au Studio MRG et à la Juste Debout School. Je sollicite aussi des conseils de danseurs professionnels  comme les Serial Stepperz ou Chris Clain (professeur-chorégraphe).

Les retours des danseurs plus expérimentés lors de battles ou de concours sont aussi très bénéfiques pour ma progression. Mon objectif est de me former pour atteindre un haut niveau.

Tout ce que j'apprends, je le transmets ensuite à mes élèves.

 

Comment travaillez-vous avec vos élèves ?

Mon objectif en tant que professeur est d'apporter à mes élèves tout ce que je n'ai pas eu durant mon enfance. En effet, il n'y avait pas de structure où prendre des cours.

J'enseigne aux enfants, adolescents et adultes. Les cours des enfants sont organisés par tranche d'âge. Les 6-8 ans sont initiés à la danse et à la culture. Les  9-11 ans  apprennent la technique de base et le Freestyle (danse libre).

Les cours des adolescents et les adultes sont organisés en 2 niveaux : débutants et intermédiaires.

 

Quels sont vos projets ?

J'ai repris depuis peu mon métier d'experte-comptable et mon projet à moyen terme est d'ouvrir à Rouen un cabinet de conseils à destination des professionnels du spectacle.

 

Oumou Kairy - Page Facebook

 

C'est à vous !

Connaissez-vous Oumou Kairy ? Etes-vous l'un ou l'un de ses élèves ? On veut tout savoir !

 

Article de Catherine Jaleran publié le 19/09/2014

Vous recherchez un professeur de danse pour une animation privée ou professionnelle : soirée d'entreprise, anniversaire, EVJF, fête associative... Intervention en tout milieu : scolaire, hospitalier...

Contactez l'équipe d'Unefeteundevis.com !

D'autres articles à découvrir :

Jean-Claude Marignale : La danse, c'est toute ma vie !
Conseils sur la préparation physique du danseur avec Nicolas Brunet
Aborder l'interprétation d'un rôle en 3 étapes
Blanca Li - Danseuse touche-à-tout
Homardpayette, un photographe généreux
Etre à l'écoute de soi avec le Body-Mind Centering®

Laissez un commentaire

2012 - 2017 © DanseraParis.fr - Tous droits réservés.