Catégories

- Podcast (7 articles)
- Biographie (4 articles)
- Divers (46 articles)
- Films sur la danse (5 articles)
- Forme (5 articles)
- Jeux - Concours (16 articles)
- Lecture (4 articles)
- Lieux (5 articles)
- Rencontres (31 articles)
- Sorties (11 articles)
- Spectacles de danse (44 articles)


Bannière UFUD 2


Nadejda L. Loujine et la Danse de caractère

Saviez-vous que de nombreux pas de danse de caractère sont à l’origine des pas de la danse classique ? Cette danse, pourtant méconnue, est présente dans les ballets tels que Roméo et Juliette, le Lac des Cygnes... Afin d'en savoir davantage sur cette danse, j'ai rencontré Nadejda L. Loujine, professeur et chorégraphe de danse de caractère, qui enseigne avec passion et générosité cette danse d'ouverture sur le monde qui met en valeur les traditions.

 

Ecoutez l'interview de Nadejda L. Loujine

 

Faire un clic droit sur ce lien pour télécharger ce podcast sur votre ordinateur

 

Bonjour Nadejda, présentez-vous s'il-vous-plaît

Je m'appelle Nadejda L. Loujine, je suis professeur et chorégraphe de danse de caractère. J'ai eu l'honneur d'enseigner pendant cinq ans au sein du ballet national de l'Opéra de Paris. J'ai également été invitée à enseigner dans des écoles étrangères. J'enseigne actuellement à la Gelsey Kirkland Academy de New York , à Paris lors de cours collectifs et particuliers et en Suisse au Conservatoire du canton de Fribourg.

Après avoir lu plusieurs écrits sur la danse de caractère, j'ai encore du mal à comprendre ce que c'est exactement. Comment la définissez-vous ?

La danse de caractère, qui est née fin 17e-début 18e siècle, recouvre un champ assez large. On la connaît très peu alors qu'elle est à l'origine de la danse classique. La danse de caractère va puiser dans les folklores qu'elle décline afin de créer des pièces. C'est comme cela que de nombreux chorégraphes, comme Marius Petipa ou Auguste Bournonville, se sont inspirés de certaines traditions pour intégrer dans leurs ballets des pas de caractère, des pas issus du folklore.

Mais ce n'est pas uniquement cela, la danse de caractère, car le mot caractère signifie "personnage" en anglais. C'est une danse qui va travailler sur les autres: le gros, le laid, le grand, le petit... La danse de caractère va travailler sur tous ces êtres qui sont un peu hors-norme, qui sont un peu en résistance par rapport à la norme. La danse de caractère s'est construite, au 18e siècle dans les foires Saint-Laurent ou Saint-Germain, à une période où les comédiens en résistance face à une autorité. Ces comédiens, s'ils n'étaient les comédiens du roi, n'avaient pas le droit d'utiliser le texte. Donc, ils utilisaient le corps.

Cette danse ne s'inspire pas seulement des folklores, mais elle peut aussi créer des univers et des personnages. C'est pourquoi, parfois, certaines personnes sont perdues, car elles ont du mal à comprendre que le propre de la danse de caractère est de ne pas avoir un seul univers. La force de la danse de caractère c'est que les personnages sont différents les uns les autres, et de fait, font écho à notre société, parce que notre société n'est pas uniforme comme peut l'être le corps de ballet.

La danse de caractère est une forme de danse qui demande au danseur de maîtriser son corps. Plus il aura acquis de vivacité, plus il aura dans ses  membres, dans ses jambes, dans son corps, des éléments qui l'auront ouvert à toutes les formes de danse, plus il sera habile. Mais il faut aussi qu'il soit comédien. Ce qui est intéressant, c'est que tout le monde peut faire de la danse de caractère. Tous les physiques et tous les âges sont les bienvenus.

Je comprends que les gens soient un peu perdus quant à la notion de danse de caractère, car elle a très longtemps été vue au travers du prisme des ballets soviétiques. Ces ensembles de ballets soviétiques sont une des formes des danses de caractère.

Qu'est-ce qui caractérise la danse de caractère ?

Ce qui caractérise la danse classique c'est la notion d'en-dehors alors que le danseur de caractère utilise l'en dedans. La danse de caractère va jouer entre le parallèle, l'en-dehors et l'en dedans. Avec un point insistant sur l'en dedans.

Avec qui avez-vous appris la danse de caractère ?

J'ai suivi la méthode d'Olga Stens. C'est quelqu'un qui m'a vraiment amené à penser, car en ex Union Soviétique, la danse de caractère n'avait pas été pensée.

Quelle est votre méthode d'enseignement ?

Comme j'aime profondément la pédagogie, j'essaie d'appliquer une méthode qui va reprendre des éléments que j'ai appris chez les autres, car on ne se construit pas sans racine.

Je fais une chose qui est peut-être différente que dans les autres cours: on commence par une danse très simple, pour se rappeler que l'on est à un cours de danse, car en ex Union Soviétique, la danse était perçue comme du dressage.  Donc on commence par une danse pour se dire bonjour, pour inaugurer ce moment que l'on va passer ensemble, parce que la danse de caractère est conviviale.

Ensuite, il y a une barre avec des déclinaisons de la danse classique: pliés, dégagés, frappés, grands battements... Chaque exercice est décliné avec des pas de caractère, selon un style : tsigane, roumaine.... A la barre, j'essaie d'amener des éléments qui seront travaillés au milieu. Puis, au milieu, nous faisons des variations comme en danse classique qui sont des enchaînements. Je mets un lien pédagogique entre ma barre et mon milieu pour amener les élèves à comprendre le pas que l'on est en train de travailler. Ensuite, une diagonale, et puis ce que j'appelle le répertoire: ce sont des danses complètes qui peuvent tout aussi bien être présentées sur scène.

Lors du cours auquel j'ai assisté, j'ai remarqué que vous expliquiez avec les mains ; ce que je trouve être une méthode assez efficace pour mémoriser les gestes.

Cela fait partie de ma méthode de travail. J'insiste énormément sur "regardez ce que montre le professeur", ensuite bien écouter la musique. Je trouve que montrer les gestes avec les mains fait travailler le cerveau pour que les mouvements rentrent dans le corps. Lorsque le cerveau a fait le mouvement, c'est plus simple que les pieds le fassent, me semble-t-il. Je crois que mes élèves adhèrent bien. Mais ce n'est pas systématique.

Pouvez-vous nous citer des noms de chorégraphes de danse de caractère ?

Les chorégraphes de danse de caractère sont relativement peu nombreux et leurs noms sont peu connus. C'est généralement le nom du groupe qui est connu. Excepté Moïesseiv qui était le chorégraphe de ce grand ensemble d'ex-Union Soviétique. Antonio Gadès, qui est allé sur le terrain du flamenco. Chorégraphier en tant que danseur de caractère est peu reconnu. C'est pourquoi je souhaite être identifiée en tant que professeur et chorégraphe de danse de caractère.

J'ai la chance d'être appelée par Ariane Mnouchkine, créatrice et metteur en scène du Théâtre du Soleil , qui, lorsqu'elle m'invite à faire travailler les comédiens, me dit : " Donne-leur du vocabulaire, donne-leur des mots avec le corps" ! . J'ai une véritable passion pour le travail avec les comédiens. J'ai eu l'occasion de travailler dernièrement avec l'acteur français Michael Lonsdale, sur la pièce Le Chant des Frenes, que j'ai réussi à faire danser la Mazurka !

J'ai également fait un travail intéressant par rapport à la chorégraphie de danse de caractère avec Jean-Guillaume Bart pour la pièce La Source. Il s'agissait de lui transmettre les éléments des danses et des formes, dans l'espace, des danses caucasiennes. C'est un travail, je pense, qu'il n'aurait pas pu faire avec quelqu'un venant de la danse classique.

En parlant de ballet. Savez-vous combien d'heures sont consacrées à l'apprentissage de la danse de caractère à l'école de danse de l'Opéra de Paris ?

Il me semble que cela représente un cours par semaine. Par comparaison, à l'école Gelsey Kirkland Academy, je vois mes élèves quatre fois par semaine. Aux Etats-Unis et en Suisse, on a vraiment compris que la danse de caractère était fondamentale. On éveille les esprits sur cette théâtralité. Mes élèves, à New York, ont une vivacité dans l'expression, ils ont une respiration et une présence sur scène extraordinaire.

Justement, quelle est l'importance de la respiration en danse ?

L'importance de la respiration est fondamentale. Cela devrait être naturel. Si l'on amène de l'air, si l'on goûte le mouvement, on a une odeur, une saveur, on a l'imaginaire qui fonctionne. La danse n'est pas une mécanique. Il faut danser avec son coeur, avec le plaisir. Et si l'on danse avec le plaisir, on est plus efficace dans son mouvement. Et, en général, l'efficacité à avoir avec la beauté.

Votre respiration, et tout ce qui vous appartient doit faire votre danse, votre personnalité. Et justement, la danse de caractère travaille sur votre personnalité.

La danse de caractère est-elle moins rigoureuse que la danse classique ?

La danse de caractère est tout aussi rigoureuse que la danse classique. En danse de caractère, l'on ne cherche pas à représenter un idéal : on cherche en premier lieu à dire quelque chose. On pourrait dire que la danse de caractère est plus facile, dans le sens où, au début, on peut faire des choses plus vite qu'en danse classique. A un plus haut niveau, la danse de caractère est très rigoureuse, car elle demande une ouverture d'esprit sur la culture et la musique afin de pouvoir interpréter différentes danses.  Pour moi, la danse de caractère fait partie de cet outil de compréhension entre les différents hommes et les différentes cultures.

 

Merci Nadejda L. Loujine !

Visitez le site de l'association de Nadejda L. Loujine - La Geste du Loup Gris

 

Article de Catherine Jaleran publié le 25/11/2014

© Tim Fisher   Nadejda L. Loujine - © Tim Fisher   © Tim Fisher

Vous recherchez un professeur de danse pour une animation privée ou professionnelle : soirée d'entreprise, anniversaire, EVJF, fête associative... Intervention en tout milieu : scolaire, hospitalier...

Contactez l'équipe d'Unefeteundevis.com !

D'autres articles à découvrir :

Orind'JAZZ, la danse hybride de Karine Salfati
Les bretons en fête avec l'association Kavadenn
Mahina Khanum : L'héritage de la danse classique Odissi
Le Dancing Football, où l'art de danser avec un ballon.
Jean-Claude Marignale : La danse, c'est toute ma vie !
La danse afro-contemporaine selon Ousseni SAKO

Laissez un commentaire

2012 - 2017 © DanseraParis.fr - Tous droits réservés.