Catégories

- Podcast (7 articles)
- Biographie (4 articles)
- Divers (47 articles)
- Films sur la danse (5 articles)
- Forme (5 articles)
- Jeux - Concours (16 articles)
- Lecture (4 articles)
- Lieux (5 articles)
- Rencontres (31 articles)
- Sorties (11 articles)
- Spectacles de danse (44 articles)


Bannière UFUD 2


La House dance

Club House

Qu’est-ce-que la House dance ? Du Hip Hop ? De la Capoeira ? Du jazz ?

Eh bien non rien de tout ça ! Et un peu quand même… mais pas seulement !

 

La House dance est une danse de club, une danse sociale.  Il est indispensable pour la comprendre, de comprendre la culture dont elle découle : La culture « Clubbing »,  dont les racines sont lointaines, mais dont l’émergence se trouve à New York dans les années 60-70. Une culture dont le fer de lance sera la communauté gay noire et latino. Les Clubs seront les lieux nocturnes de rassemblement d’une communauté d’amoureux de la musique « Underground »  soul, funk, Philly sound, Disco… Une musique qui ne passe pas à la radio et qui sera la base de la musique House créée par les jeunes noirs des ghettos de Chicago au début des années 80.

Si la House Musique découle d’une longue tradition musicale, il en est de même pour la House dance : elle est le résultat de la rencontre de différentes cultures, différentes communautés dans les clubs : Africaine, caribéennes, latino, blanche, etc…. C’est en fait un pot-pourri de multiples danses sociales :

  • Par exemple, Le Hustle, cette fameuse danse de couple latino que l’on confond souvent avec la salsa et qui se danse sur de la musique disco.
  • Le Webo, danse qui a aussi inspiré la culture hip hop : les B.Boys.
  • Il y a aussi la tradition du Jazz, le Woofin’ : côté freestyle de la tap dance avec d’illustres représentants tels que les Nicolas Brothers, Jimmy slide, Gregory Hines, Savion Glover…
  • L’inspiration des Roller rinks : lieu on l’on dance en Roller qui donnera naissance au style « Skating ».
  • Et, bien sûr, le Jacking de Chicago, « Jack your Body !» comme il est scandé dans les premières productions de House music dans les années 80… Et bien d’autres encore !

La House dance s’est construite dans des clubs New-yorkais mythiques et leurs DJs non moins légendaires tel que le Paradise Garage avec Larry Levan où le Loft de David Mancuso  (année 70) avec ses danseurs extraordinaires : freestylers, danseurs contemporains, capoeiriste etc…et aussi des clubs à Chicago, ville d’origine de la House music tels que le Warehouse avec Frankie Knucles, et le Music Box et son DJ Ron Hardy.

Mais à cette période, lorsque l’on danse, on freestyle, on « club » ! Le terme « House dance » n’est pas utilisé.

Dès le début des années 90 l’intérêt d’une génération de danseurs hip hop  new yorkais   pour la culture house provoquera le développement du côté « Footwork » (jeu de jambes) de la House Dance, dans des clubs légendaires comme le Shelter, le Vinyl et les soirées Underground Network. Le groupe Dance Fusion posera les bases de ce qui attirera très vite l’attention des danseurs japonais et sera nommé House Dance.

Puis, dès le milieu des années 90, la 1ère génération des Danseurs House Français, issu du Hip Hop, se plongera corps et âme dans cette culture. Des groupes tels que Mission Impossible et Unité seront les pionniers de ce style à Paris, ville cosmopolite comme  New York et Chicago et où les clubs et la communauté de danse existent déjà depuis bien longtemps…eh oui ! Pas de House Danse sans son milieu naturel : Le Club ! 

A la fin des années 90, en plus des Mission Impossible, on peut croiser dans les clubs House parisiens les danseurs de groupes tels que : Queen Step, Septième Sens, Asphalte, 20 000 Volt etc... Ils fréquentaient entre autres des clubs tels que le Queen, le Rex Club, la Coupole..."

Le collectif O'trip House créée en 2003 et composé de danseurs de ces premières générations de House Dancers Français aidera au développement de cette culture House en France et en Europe.

La House Dance se danse donc dans les clubs, à deux, entre amis. C’est une danse que l’on danse aussi bien debout qu’au sol !  C’est aussi, à l’instar des danses dont elle partage la tradition (Tap dance, Hip Hop freestyle, etc), une danse qui permet de sublimer son rapport à la musique, de montrer qui on est, c’est aussi une danse de performance. Alors quand un cercle se forme, on échange, on repousse ses limites… on se défit aussi.

Depuis une dizaine d’années la House dance a investi les événements et les battles portée par la culture Hip Hop. Ce qui lui a permis de se faire connaître d’un public plus large. Elle est à présent enseignée dans les studios de danse même si tous les acteurs de ce mouvement s’accordent pour dire que l’on peut comprendre cette danse que si on la vit dans les clubs…

Si une phrase décrit bien la house dance et la liberté qui la caractérise c’est bien celle-ci :

« Une danse qui fait penser à beaucoup de danses, mais qui ne ressemble à aucune autre… »

 

Article rédigé par Eric 'Rickysoul' Braflan Danseur, Chorégraphe, Professeur de Danse. Membre du Collectif O'trip House Directeur artistique de la Cie Underground Dance Providers

 

Article de Catherine Jaleran publié le 28/10/2015

Vous recherchez un professeur de danse pour une animation privée ou professionnelle : soirée d'entreprise, anniversaire, EVJF, fête associative... Intervention en tout milieu : scolaire, hospitalier...

Contactez l'équipe d'Unefeteundevis.com !

D'autres articles à découvrir :

Pierre Lacotte et l'époque romantique
Danser sur talons hauts
Danseraparis.fr a été nominé au Liebster Award
Découvrez la comédie musicale Ethnik Stars!
Chaussures de danse, faire le bon choix
La danse pour les enfants

Laissez un commentaire

2012 - 2019 © DanseraParis.fr - Tous droits réservés.