Bannière UFUD


Vous aimez Danseraparis.fr ? Suivez-nous !

                 

Catégories

- Podcast (7 articles)
- Biographie (4 articles)
- Divers (44 articles)
- Films sur la danse (5 articles)
- Forme (5 articles)
- Jeux - Concours (16 articles)
- Lecture (4 articles)
- Lieux (5 articles)
- Rencontres (31 articles)
- Sorties (11 articles)
- Spectacles de danse (43 articles)


Homardpayette, un photographe généreux

Photo Homardpayette

Comme promis dans l'article sur le festival Juste debout, je vous emmène à la rencontre de Dominique Shine, alias Homardpayette, un surdoué de la photo qui a réussi à se faire un nom dans le métier à force de travail.

Dominique Shine, c'est la simplicité même. Malgré des sollicitations de tous bords : photographe pour des évènements majeurs en Danse (Juste debout, Battle of the Year, Eurobattle, ou de compagnies comme Pietragalla, Pockemon Crew, Vababond), il a su garder les pieds sur terre sans attraper la grosse tête. C'est aussi un jeune homme qui parle avec beaucoup d'humilité et exprime son amour pour la culture hip-hop, qui l'a accueillie à bras ouverts.

DaP.fr : Qui es-tu ?

Homardpayette va faire deux rencontres décisives dans sa vie : la photographie et les street dance, à un moment où il était en proie à une phobie sociale qui le retenait cloîtré chez lui depuis deux ans.

La photographie est pour lui un moyen d'exprimer ses idées et de se révéler : « Grâce à la photo, j'ai pris confiance en moi, j'ai fait sortir mon imaginaire et je me suis ouvert aux autres » « … faire de la photo pour moi, cela concilie l'humain et l'artistique». Et la danse hip-hop lui a permis de se réconcilier avec le monde en côtoyant une culture qu'il défend, car elle véhicule des valeurs qui lui correspondent «C'est un milieu dans lequel les personnes s'acceptent, sans faire passer en premier lieu les statuts sociaux».

C'est aussi quelqu'un qui n'oublie pas ceux qui l'ont soutenu à ses débuts : sa famille, copine, amis « qui ont cherché à le tirer vers le haut ». C'est important pour lui d'expliquer qu'on apprend de tout et de tous et que « les déclics » viennent parfois de situations ou personnes auxquelles l'on ne s'attend pas. Loin d'oublier ses débuts difficiles, il se remémore les petits coups de pouce qui lui ont été donnés (compagnie de danse 6ème sens, le photographe PIB, ainsi que de parfaits inconnus). Sa définition de la réussite se résume à ceci : « avoir du bon sens et connaître la portée de nos actions (positives ou négatives) » « … On récolte ce que l'on sème”. Ceci donne matière à réfléchir…

DaP.fr : Que fais-tu ?

Homardpayette est un véritable touche-à-tout passionné. Mais son véritable “coup de cœur” reste pour la culture urbaine à laquelle il rend hommage en inventant sans cesse de nouvelles techniques afin de mettre les danseurs en valeur. D'ailleurs, une exposition voit le jour en 2011 dans sa ville de Lille à la Maison Folie Wazemmes, après deux années de préparation.

L'exposition interactive “Je rêve et je fais” a pour vocation de faire découvrir au grand public les danses urbaines à travers des photographies interactives, des reportages, des courts-métrages, des documentaires… Le nom de l'exposition “Je rêve et fais” est un message d'encouragement afin que tout un chacun puisse se réaliser en laissant un tant soit peu vivre ses rêves et leur donner une chance d'exister. Sous peine de s'en donner vraiment les moyens. Cette exposition se déplace au gré des demandes dans des salles d'exposition.

Homardpayette a le don de séduire grands et petits, la preuve en est lors de son exposition présentée à des adolescents de Roubaix qui avaient du mal à réaliser que les photos des danseurs en lévitation étaient bien réelles. Cet événement est aussi pour lui l'occasion de mettre en avant un autre talent : celui de vidéaste Lui qui a toujours été très influencé par le cinéma.

A cela s'ajoute un autre projet, le Défipayette : une rencontre où des danseurs, accompagnés d'un Live Band, improvisent des pas sous une pluie de confettis sur tous styles de danses. Deux amis l'ont suivi dans cette aventure : Olivier Caboche et Manu Chavanet tous deux musiciens.

DaP.fr : Que veux-tu ?

Tout simplement “Etre satisfait et fier de ce que je fais. Que les gens agissent avec bon sens et se mobilisent pour enfin construire ensemble».

Souhaitons-lui une bonne et longue route, et puisse t-il réaliser tous ses rêves.

www.facebook.com/homardpayette
www.homardpayette.com

Article de Catherine Jaleran publié le 15/06/2012

La grande marche - Only 4 ladies Halle de la glisse 2010   Bob Andriana et Jenny Bouley - Street casting centre commercial Toison d'Or à Dijon   Georgina Philp - Sélection Juste debout 2010 - Hôtel de Ville de Paris   L'armée du Ruban Rouge - Juste Debout Lille 2010   Manuela - F2S - Paris
Pepito Djidawi - Battle of the Year 2008   Sagy - Magicnsmooth - Tokyo subway - 2008   Skezzo - Battle of the Year Lille 2007   Slowmotion - Phax - Trocadero - Paris - 2010   Compagnie Pockemon Crew - Spectacle La Faute idéale (2009)

Vous avez apprécié cet article ? Partagez le !

D'autres articles à découvrir :

Wombao Dance, une école pour toutes les danses
David Khalifa: l'électron libre
West Coast Swing, Salsa, Bachata et Son au Studio48
Mourad Merzouki - Danseur et chorégraphe
Danse ethnique avec Aurore Zoumenou
Etre à l'écoute de soi avec le Body-Mind Centering®

Pour rester informé de toute l'actualité de la danse : articles, stages, spectacles... Gardons le contact !


Pour être sûr(e) de recevoir nos messages, nous vous recommandons d’ajouter catherine@danseraparis.fr à votre carnet d’adresses.

Laissez un commentaire

2012 - 2016 © DanseraParis.fr - Tous droits réservés.