Catégories

- Podcast (7 articles)
- Biographie (4 articles)
- Divers (47 articles)
- Films sur la danse (5 articles)
- Forme (5 articles)
- Jeux - Concours (16 articles)
- Lecture (4 articles)
- Lieux (5 articles)
- Rencontres (31 articles)
- Sorties (11 articles)
- Spectacles de danse (44 articles)


Bannière UFUD 2


Danse ethnique avec Aurore Zoumenou

Aurore Zoumenou

La Danse ethnique d'Aurore Zoumenou est une invitation à la découverte de soi et de l'autre. Les exercices proposés pendant les cours permettent à la fois de prendre conscience de la manière dont réagit son corps et de découvrir des cultures différentes. Rencontre.

 

Bonjour Aurore, peux-tu nous parler de ton parcours artistique ?

Après un cursus commercial, j'ai décidé de reprendre des études de danse à l'âge de 20 ans. Je me suis remise à niveau à l'école Freedancesong  avec Christiane de Rougemont en danse jazz et contemporaine. J'ai également passé et obtenu mon monitorat en danse afro-américaine et en danse thérapie. Ce cursus a duré 4 ans.

 

Comment l'idée t'est venue de créer un cours de danse ethnique ?

Je ne sais pas... L'idée a toujours été là, mais je n'arrivais pas à mettre les mots dessus. Un jour, je me suis simplement dit que tout cela était du patrimoine humain. J'ai appelé ce cours Danse ethnique parce que c'est de la danse humaine. Je veux juste que les gens arrivent à sentir quelles parties d'elles-mêmes dansent quand elles pratiquent ces danses.

Dans le cours de danse ethnique, je mélange des influences différentes : haïtienne, afro-brésiliennes, burkinabées, guinéennes, béninoises, ivoiriennes. On peut métisser les choses sans avoir peur de prendre son identité. Ce qui me motive est de faire le lien entre toutes les histoires, de réunir les gens dans ce qu'ils ont de plus profond quand ils s'investissent et se mettent à danser.

 

Quelles sont les techniques qui t'ont inspirées ?

Ma technique est le mélange de tout ce que l'on m'a donné. J'ai essayé de le digérer à ma façon pour voir comment mon corps réagit. Toutes ces techniques (technique Dunham, Pilates , Feldenkrais, danses traditionnelles) m'ont permis d'analyser le corps et me permettent de voir où cela bloque chez certaines personnes. Le corps est plein de labyrinthes et certaines personnes ne veulent pas se retrouver face à soi.

 

"Le mouvement juste est celui qui est juste pour ton corps"

 

Quelle est la pédagogie utilisée pendant les cours ?

Je dirai que ma pédagogie est participative et dynamique.

Je travaille différemment avec les enfants et les adultes. Lorsque je travaille avec les enfants, je fais appel à leur imagination. Je vais chercher dans leurs sensations.  

Si, par exemple, je travaille sur l'ondulation du dos, je vais leur raconter l'histoire d'un serpent. Le but et de leur donner la clé et de les laisser travailler. Les enfants créent tout le temps. Il suffit de leur donner des indices. Je les invite à faire par eux-mêmes pour qu'ils se sentent autonomes.

Travailler avec les adultes est plus compliqué car ils arrivent en cours avec déjà une idée du mouvement : ils vont par exemple engager leur corps d'une certaine manière (se cambrer en danse africaine). Ces personnes viennent chercher quelque chose de précis et elles sont le plus souvent déçues.

L'approche est différente, mais si on travaille bien, le résultat est le même. Les élèves finissent par trouver quelque chose d'elles-mêmes.

 

"Ce qui m'intéresse est que les filles dansent avec leur âme"

 

Comment se déroule un cours ?

La plupart du temps lorsque j'arrive en cours je n'ai pas de but. Ce qui m'intéresse est de voir où les élèves vont aller. Dans mes cours, je ne parle pas beaucoup. J'ai envie que les filles se donnent la peine de chercher.

Ce qui me rend fière est de voir que l'élève a travaillé, a cherché en elle. Pas pour réussir à trouver la danse, mais à trouver sa propre danse. L'écho de sa danse dans son corps. Il faut donner au corps de l'espace pour qu'il puisse s'exprimer. Si cela doit passer par des sonorités ou des mouvements différents il ne faut pas hésiter à le faire.

Je tiens tout d'abord compte de l'état physique et mental des élèves. Si j'arrive et que je suis en forme et pas mes élèves,  je vais tâcher au fur et à mesure du cours de les faire arriver à mon niveau d'énergie. J'estime qu'il faut respecter l'attitude et l'humeur des gens. Il faut aider les gens à se détacher, à être plus légers.

En début d'année, je demande aux élèves ce qu'elles sont venues chercher dans ce cours. Une fois que chacune a exposé ses raisons, je leur explique ce que je peux leur apporter, ce que j'attends d'elles et de leur corps. Ensuite, on se fixe un objectif commun  et par rapport à cet objectif commun on va travailler.

Si l'objectif n'est pas atteint, même si elles me disent que oui parce qu'elles n'ont pas le recul du pédagogue,  cela va me frustrer et me pousser à trouver le levier sur lequel je vais pouvoir appuyer pour qu'elles décollent.  J'analyse mes réactions et celles des filles afin de trouver à quel moment l'on s'est perdu et que le groupe est devenu des individualités et plus un groupe.

Ce qui m'importe c'est elles d'abord. C'est comme si c'était du terreau. Je vais mettre une graine dedans et puis je m'assois et je regarde. Tout ce que j'ai à faire c'est d'attendre. Sentir lorsqu'il faut un peu d'eau, d'ombre ou de soleil. J'ai juste à m'asseoir et je les regarde pousser.

 

As-tu trouvé la danse qui te correspond ou cherches-tu encore ?

Je ne trouverai jamais. Il y a toujours quelque chose qui va m'inspirer et me donner envie d'aller plus loin. Pour l'instant, je ne cherche rien. Je prends du plaisir. Par exemple, j'aime faire de la danse rwandaise sur du rap américain. La danse est universelle.

 

Qu’est-ce que la danse représente pour toi ?

Sincèrement, je ne me suis jamais posée la question. Je te dirai : Lumière. Espace. Temps. Vérité. Confort. Amour. Rouge.  Rose. Peut-être Orange. Ensemble.

 

 Lieux où Aurore enseigne les cours de danse ethnique :

 

- Mardi 17h30 à 19h : cours enfants 

- Mercredi 20 h à 21h30 : cours adultes

- Samedi de 13h30 à 15h : cours enfants

 

C'est à vous !

Prenez-vous des cours de danse traditionnelle quelle qu'elle soit ? Vous ai-je donné envie d'essayer la danse ethnique ? Votre avis m'intéresse !

 

 

Article de Catherine Jaleran publié le 10/09/2014

Vous recherchez un professeur de danse pour une animation privée ou professionnelle : soirée d'entreprise, anniversaire, EVJF, fête associative... Intervention en tout milieu : scolaire, hospitalier...

Contactez l'équipe d'Unefeteundevis.com !

D'autres articles à découvrir :

Christiane de Rougemont, danseuse-chorégraphe, élève de Katherine Dunham
Danser le New Style avec Nathalie Lucas
La danse afro-contemporaine selon Ousseni SAKO
Jean-Claude Marignale : La danse, c'est toute ma vie !
Apprendre le Tango avec Charlotte Millour
Nadejda L. Loujine et la Danse de caractère

3 commentaires


Euloge Joseph le 12/09/2014

Très bon article. Du courage pour la suite. La danse est un tout et forme un tout avec Aurore. On peut dire : TOUT EN UN.
A Bientôt.


Catherine de Danseraparis.fr le 14/09/2014

Bonjour,
Je vous remercie pour elle et pour moi.
A très bientôt sur le site.
Catherine


Séverine le 01/10/2014

C'est vrai Aurore que tu ne TROUVERAS JAMAIS LA DANSE QUI TE CORRESPOND... Tout simplement parce que tout ton être est DANSE. Prends du plaisir, avances, et que le Ciel te protège.


Laissez un commentaire

2012 - 2019 © DanseraParis.fr - Tous droits réservés.